L'entreprise à la révolution numérique » Gazelle du Web 

Menu

La révolution numérique. Un virage incontournable pour les entreprises.

13 mars 2013 par Davy
révolution numérique

La révolution numérique

Alors que le magasin Virgin Mega Store des Champs Elysées vient d’annoncer sa fermeture, victime de l’e-commerce, on peut se demander si nos entreprises sont vraiment préparées à la révolution qui s’est engagée. Internet va profondément changer l’économie réelle…

 

 


Nos entreprises doivent se réinventer avec Internet.

Cela fait 15 ans que la révolution d’Internet est en route et alors que des secteurs entiers de l’économie ont dû se réformer dans la douleur, il est étonnant de constater que la très grande majorité des entreprises ont à peine entamé leur révolution numérique, au risque d’être totalement prises au dépourvu. Il est temps de prendre conscience du phénomène, alors que la croissance française a été de 0.2% en 2012 (Insee) , la croissance annuelle de l’économie issue d’internet aura été supérieure à 18% par an depuis plus de 5 ans. En d’autres termes, les entreprises qui ont fait leur révolution Internet  ont gagné des parts de marchés au détriment des autres sociétés.

Prenons l’exemple de l’hôtellerie, on estimait que plus de 88% des réservations d’hôtels étaient liées à Internet, cette proportion était négligeable il y a 10 ans.  La liste des secteurs qui ont dû faire leur révolution à marche forcée n’arrête pas de s’allonger : le voyage, la culture, le recrutement, l’impression photo, le spectacle etc. Dans chacun de ces secteurs, les entreprises qui n’étaient pas prêtes ont affronté de graves difficultés.

Avoir un site Internet ne suffit plus, il faut se réinventer.

Pour encore beaucoup d’entreprises, faire sa révolution Internet signifie avoir un site vitrine. C’est totalement insuffisant, avoir un site vitrine n’est que le point de départ de la révolution. Les sociétés qui ont profité de la révolution de l’électricité ne sont pas celles qui ont changé leurs bougies par des ampoules, ce sont celles qui ont investi dans de nouvelles machines-outils, ce sont celles qui ont su réinventer leur modèle. De la même façon, Internet en est train de modifier les règles du jeu, reste à les comprendre et à les appliquer pour son domaine.

Un exemple concret ? 

Tout cela reste bien théorique,  prenons un exemple concret, qui peut se décliner pour n’importe quel secteur d’activité et pour n’importe quelle taille de société.

Prenons le cas d’un studio photo de centre-ville, depuis déjà quelques années, il ne vend plus ni consommable ni tirage dont le marché est parti vers de grands portails Web, qui proposent des tarifs imbattables. Aujourd’hui, ce studio s’est recentré sur son cœur de métier, il propose de belles photos pour les particuliers (mariage, naissance, enfant, etc.) et pour les professionnels (photo produits, événement, etc.). Dans le cadre de ce studio, la première étape d’une stratégie Web est d’avoir un site vitrine pour présenter son travail et gagner en visibilité. La seconde étape sera de comprendre comment l’usage de l’internet influe sur son marché.

Face à des internautes particuliers impatients et zappeurs, on pourra proposer l’achat en ligne de coffrets-cadeaux (pour le mari pressé qui veut offrir une séance photo pour sa femme enceinte) ou vendre en ligne des photos/cadres/posters de sa création. On remarquera aussi que les clients professionnels se tournent de plus en plus vers des bases de photos libres sur Internet (Getty-Image, Fotolia, etc.), plutôt que de lutter sans espoir, pourquoi ce studio ne profite pas de ce système en proposant ses propres photos.

Les exemples précédents peuvent permettre au studio de s’ouvrir à de nouveaux marchés, mais Internet peut également changer sa façon de travailler grâce à de nouveaux outils. Ainsi un particulier, qui a commandé des photos de mariage, pourra à partir d’internet préparer sa séance photo, et une fois la séance passée,  consulter et choisir ses photos en ligne, lancer les impressions, payer ses factures. Bien sûr toutes ses tâches peuvent être automatisées pour le studio.

Être le premier

Il est très courant quand on est chef d’entreprise d’adopter la stratégie du « suiveur intelligent », consistant à identifier et copier intelligemment les méthodes qui fonctionnent chez les concurrents en lançant avec 1 à 2 ans plus tard, une version améliorée du produit/service. Cette stratégie atteint une vraie limite avec Internet, car la dynamique de temps sur internet n’est pas du tout la même. Le premier à se lancer conserve généralement une longueur d’avance importante, difficile à rattraper pour ses concurrents. Internet a initié une révolution en profondeur dont la rapidité est assez inédite. Comme toutes révolutions il y aura des gagnants et des perdants. Et vous, où vous situez vous ?


Pas de commentaires »

Laissez un commentaire