Référencement : être premier de façon durable » Gazelle du Web 

Menu

Référencement : Etre premier aujourd’hui et en 2020

16 novembre 2011 par Davy
SEO

SEO

Début 2011, Google faisait trembler le monde des référenceurs en annonçant la nouvelle mise à jour de son algorithme de référencement intitulée pour l’occasion « Panda », une pénalité touchant 12% de ses résultats, principalement au niveau des sites Internet dont les contenus n’étaient pas de qualité suffisante. Fin 2011, Google annonce un nouvel algorithme touchant cette fois 35% de ses résultats. Au-delà de ces effets d’annonces, les ingénieurs de Google travaillent constamment à améliorer la pertinence de leur moteur, ils feraient d’ailleurs près d’une centaine de petites modifications par an. Dans ces conditions, comment assurer une visibilité pérenne de son site Internet ?

Google a donné les règles.

Certains référenceurs pensent encore que leur métier est de positionner artificiellement un site Internet en jouant sur les lacunes de Google. Jouer avec la ligne jaune est un jeu bien risqué qui ne fonctionnera qu’un temps et surtout qui fait courir un véritable risque de déclassement du site en question. Si personne ne connait réellement l’algorithme de Google, nous savons en revanche ce que ses ingénieurs cherchent à faire. Ils visent à répondre de façon la plus pertinente possible aux requêtes des internautes. La qualité du contenu, les mots clés, le PageRank, le TrustRank, et toutes les notions derrière lesquelles les référenceurs se dissimulent ne sont que des moyens, mais pas la finalité. La finalité reste d’apporter la meilleure réponse à la requête d’un internaute. Le travail du référenceur ne se limite pas à optimiser techniquement un site et son netlinking, le travail du référenceur est aussi de faire en sorte de répondre au mieux aux besoins des internautes.

 

Contenus de qualité vs Contenus pertinents

Avec « Panda », le monde du référencement semble avoir redécouvert les vertus des contenus de qualité. En fait, Google a  juste corrigé les lacunes de son algorithme qui donnait trop d’importance à des contenus sans intérêt et uniquement conçus pour bien se positionner. Derrière la notion de qualité, se cache pour moi une autre notion sans doute plus importante (et donc plus pérenne) qui est celle de la pertinence du contenu. Si je recherche sur Google « Calendrier 2012 », est-ce que je veux la définition Wikipédia d’un calendrier (qui est un contenu de qualité plutôt bien optimisé) ou bien juste un calendrier ?  Plus Google deviendra intelligent, plus il privilégiera la pertinence des contenus.

 

Le PageRank est-il mort ?

Voilà une question qui semble alimenter à l’infini la presse spécialisée dite «SEO (Search Engine Optimization). Mais est-ce la bonne question ? Les moteurs de recherche essaient de déterminer la pertinence d’une page en analysant son contexte. Google utilisait pour cela le PageRank en 1998. Nul doute qu’il le détermine autrement aujourd’hui. Tout ce qui est objectivement un élément permettant de dire qu’une page est plus pertinente qu’une autre peut-être considéré comme un élément d’optimisation SEO, qu’il soit utile aujourd’hui ou demain.

 

Google et l’expérience utilisateur ?

Google a beaucoup communiqué sur la vitesse d’affichage des sites. Google semble en effet beaucoup tenir à la qualité de l’expérience utilisateur proposée par les sites. Cela se comprend simplement : un site offrant un contenu pertinent mais offrant une très mauvaise expérience utilisateur sera mal jugé par un internaute, remettant en cause la crédibilité de Google. Il serait fort possible qu’à l’avenir, Google privilégie non pas seulement les résultats qu’il juge pertinents mais aussi ceux qui sont agréables à consulter.

 

« Siri » préfigure la révolution de la recherche

Eric Schmidt (président du conseil d’administration de Google) a qualifié l’assistant personnel « Siri » d’Apple de « Tueur de Google ». Au-delà des nouvelles interfaces de recherche que permettra « Siri », c’est surtout la démonstration qu’un programme peut disposer de suffisamment d’intelligence pour comprendre du contenu. Cela n’est donc qu’une question de temps avant que les moteurs de recherche n’intègrent des technologies comparable à « Siri » afin de proposer des résultats toujours plus pertinents.

 

En conclusion : Révéler son site Internet

Quel est donc le rôle d’un référenceur ? En 2011, il faut être clair, il est encore simple de jouer avec les lacunes de Google, même si la tâche n’arrête pas de se compliquer. A mon sens, vous l’aurez compris, il est plus pertinent de miser sur du plus long terme, de travailler sur des contenus ou des services les plus pertinents possibles. Comme l’indiquait Matt Cutts  dans un interview, le rôle d’un référenceur est de faciliter la tâche de Google à identifier les contenus pertinents. En attendant quelques conseils sur l’optimisation du contenu d’un site sujet d’un futur article, d’après moi, le travail d’un référenceur doit aller au-delà de la seule optimisation du contenu et du netlinking d’un site, il faut également travailler sur du contenu de qualité et pertinent tout en essayant d’offrir la meilleure expérience utilisateur possible.


3 Commentaires »

  1. Pour nous les référenceurs, le dieu c’est Google. Nous sommes pliés à sa toute puissance et paniquons dès qu’il y’a une mise à jours. Mais pour Google, le dieu c’est l’internaute, dont il sait qu’il délaissera le moteur de recherche si son expérience de recherche n’est pas satisfaisante. En conséquence, je suis tout à faire d’accord avec toi pour dire que ce n’est pas à Google qu’il faut plaire, mais bien à l’internaute, « en essayant d’offrir la meilleure expérience utilisateur possible ». Très bon article, merci!

    Comment by Agence de référencement naturel — 23 novembre 2011 @ 16 h 26 min

  2. Tu dis que les référenceurs qui flirtent avec la ligne jaune font courir un risque à leur site, et qu’ils finissent toujours par être punis, mais d’autres articles comme http://www.webmaster-referencement.fr/consultant-referencement/referenceur-freelance/content-spinning-et-lutte-anti-dopage.html montrent que Google semble dépassé et que la punition ne tombe plus depuis longtemps…

    Comment by Un spécialiste du seo — 8 mars 2012 @ 17 h 03 min

  3. @Un specialiste du seo, ton article est intéressant. On ne va pas se le cacher, faire du white hat quand les petits copains nous passent devant avec leur chapeau noirâtre est frustrant. On peut avoir l’impression que Google avance dans sa lutte anti-spam à la vitesse d’une tortue, avec en face de vils et rapides lièvres. Je pense qu’il s’agit que d’une question de temps avant que les lièvres se fassent prendre… maintenant est-ce une question de semaines, mois, années, siècles…

    Comment by La Gazelle du Web — 9 mars 2012 @ 7 h 26 min

Laissez un commentaire