Le nom de domaine : comment bien le choisir ? » Gazelle du Web 

Menu

Bien choisir son nom de domaine

6 décembre 2019 par Grégory

Article du 15/04/2010, mis à jour le 06/12/2019

Bien choisir son nom de domaine

Dès les premières étapes de la création d’un site Web, la question du nom de domaine s’impose. Il est clair que choisir son nom de domaine revient à définir une identité, un peu comme un logo. Cependant, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte, avec un unique objectif : ramener un maximum de visiteurs sur le site.

Qu’est-ce qu’un nom de domaine ? Petits rappels…

Avant de choisir un nom de domaine, reprenons quelques définitions sur ce qui compose l’adresse de votre futur site.

Nom de domaine

Le préfixe : L’adresse de votre site commence par un préfixe (appelé protocole dans le jargon informatique). Les navigateurs le rajoutent en général automatiquement si celui-ci n’est pas tapé dans la barre d’adresse. Le « https:// » est désormais la norme.

Le sous domaine : Le sous domaine est totalement facultatif. Cependant, il est commun et d’usage courant de choisir « www » (abréviation de World Wide Web). A noter que l’on n’est pas limité à un sous domaine et que plusieurs sous domaines peuvent être créés.

Le nom de domaine : Nous y voilà. C’est là qu’un choix doit être fait. J’y reviendrai en détail.

L’extension (ou suffixe) : L’extension définit en général un domaine d’activité ou une localisation géographique. Aussi appelé « domaine de premier niveau » (ou en anglais, Top Level Domain, TLD), elle est également un critère clé dans le choix du nom de domaine.

Le nom de domaine joue-t-il un rôle dans le bon référencement du site ?

Maintenant, entrons dans le vif du sujet avec une question que tout le monde se pose : le nom de domaine a-t-il un impact sur le référencement du site ?

Désormais, l’algorithme de référencement des moteurs de recherche n’est plus aussi sensible à l’utilisation de mots clés dans le NDD. Cela pour éviter les noms de domaine vides de sens tel « plombier-pas-cher.com ». 

Toutefois, ne  pas considérer le choix du NDD sous l’angle du référencement serait une erreur. La plupart des moteurs de recherche, Google en tête, prennent en effet en compte divers paramètres importants pour le classement des résultats, tels les liens entrants (ou Back Links en anglais), qui utilisent dans leurs textes le nom de domaine.

Le nom de domaine reste donc un levier indispensable pour un référencement efficace.

Choix du nom de domaine

Vous l’aurez donc compris, choisir un nom de domaine n’est pas anodin. Un nom de domaine se doit d’être court, facilement identifiable et surtout en rapport avec votre activité.

Voici une « checklist » des questions à se poser lors du choix du nom de domaine :

  • Est-il compréhensible par tous ? Si la cible est internationale, il faudra choisir un NDD identifiable dans toutes les langues.
  • Est-il simple à retenir ? Privilégier un nom de domaine plultôt court, logique et correspondant à votre activité.
  • Si votre nom de domaine correspond à une marque, avez-vous vérifié que celle-ci n’est pas déposée ?
  • Correspond-il bien à votre activité ? Un nom de domaine incohérent par rapport à votre activité vous fera perdre des prospects.
  • Votre nom de domaine correspond au nom de votre société ? Dans ce cas, vous pouvez par exemple associer votre société à votre activité (exemple : www.aeb-energie.fr).
  • Votre activité est-elle en rapport avec un lieu précis ? Dans ce cas, vous aurez peut être intérêt à inclure ce lieu dans le nom de domaine. Exemple : www.assurance-brest.com.
  • Avec ou sans tiret ? Le tiret permet de détacher les mots clés. Il est donc conseillé de l’utiliser.

Choix de l’extension du nom de domaine

Maintenant que votre nom de domaine est choisi, il vous reste à définir l’extension principale (.fr, .net, .org, .com,…). Ce choix influencera votre référencement.

Il existe plusieurs types d’extension : les extensions régionales (.fr, .bzh, .it, .es, .be, .de,…) et les extensions génériques (.com, .net, .org, .biz, .info, .name, .coop, .museum, .aero, .pro, etc.). Vous choisirez celle ou celles qui vous conviennent en fonction du positionnement que vous souhaitez donner à votre activité.

J’ai choisi mon nom de domaine. Comment savoir s’il est libre ?

L’outil permettant de vérifier la disponibilité d’un nom de domaine est appelé « Whois », contraction de l’anglais « Who is ? » (Qui est). Concrètement, un « Whois » est un moteur de recherche vous permettant de voir les disponibilités de noms de domaines. Cette base de données vous apporte à la fois des informations techniques et des informations administratives sur le propriétaire d’un nom de domaine. Attention, la base « Whois » ne fonctionne pas en temps réel ! Il peut y avoir un délai de 24/48h pour qu’elle se mette à jour !

Parmi la quantité de « Whois » proposé sur Internet, vous pouvez par exemple utiliser celui d’un hébergeur, tel OVH.

Attention, la règle du « Premier arrivé… premier servi ! » est toujours d’actualité pour l’achat d’un nom de domaine. Une fois celui-ci choisi et disponible, dépêchez-vous de le réserver ou de prévenir votre prestataire pour qu’il le réserve pour vous.

Faut-il un ou plusieurs noms de domaine ?

Ça y est, vous avez maintenant votre nom de domaine. Mais est-ce suffisant ?

La réponse est non, il est fortement conseillé d’acheter plusieurs noms de domaine. Il n’est pas rare lors de la création d’un site Internet d’acheter un pack de 20 noms de domaine, afin de protéger la marque des concurrents, qui pourraient récupérer le nom de domaine sur une autre extension. Nos conseils :

  • Acheter plusieurs extensions (.fr, .com, .net, .org)
  • Acheter des variantes du nom de domaine : avec et sans tiret, avec orthographes différentes, etc.

Plusieurs NDD ? Attention au contenu dupliqué

Attention, il y a UNE règle d’or à observer lorsque vous achetez plusieurs noms de domaine : définir un nom de domaine principal.

Grâce à l’utilisation de balises spécifiques (balise canonical notamment), vous indiquerez en effet aux moteurs de recherche quel est le domaine principal, il en déduira quel es autres sont les domaines secondaires. Ne pas observer cette règle peut être considéré comme de la duplication de contenu ou du plagiat (« duplicate content » en anglais) et serait fortement pénalisé par les moteurs de recherche.

On me propose un nom de domaine disponible à la revente. Cela vaut-il le coup ?

La réponse est oui… à condition que le domaine convoité corresponde exactement à votre activité.

Il n’y a pas une règle rigide pour bien choisir un nom de domaine, mais tout un ensemble de « bonnes pratiques » qui feront que votre NDD sera efficace auprès de vos prospects et des moteurs de recherche.

Qui gère votre nom de domaine ? Notre article vous en dit plus.


1 commentaire »

  1. Bonjour, je suis venue sur ton blog pour avoir des infos utiles pour générer du trafic sur mon site. Vraiment très instructif. J’ai encore pas mal de choses à apprendre 🙂 A bientôt!

    Comment par domaingus — 4 mars 2015 @ 18 h 39 min

Laissez un commentaire