Créer un lien hypertexte sur un site internet » Gazelle du Web 

Menu

Le lien hypertexte, vous connaissez ?

23 novembre 2010 par Davy
lien hypertexte explicite

lien hypertexte explicite

Vous pouvez vous demander pourquoi écrire un article sur les liens hypertextes, l’un des fondements du web, qui fait tellement partie du paysage qu’on n’y fait plus guère attention.

Pourtant, quand on est une agence de création de sites Internet, il est parfois bon de revenir aux bases de son métier. Toutes les lignes qui vont suivre sont sans doute pour vous des évidences, mais honnêtement, faites-vous toujours ce qu’il faut ?

Petite définition du lien hypertexte :

Le lien hypertexte (ou hyperlien) désigne simplement les liens qui permettent de naviguer de pages en pages sur Internet. Il peut également être utilisé pour lancer certaines actions d’une page Web (ouverture de popup, validation de formulaire, etc.). Dans la suite de cet article, je vais me concentrer sur les liens « textuel » (pour les liens sur les images ou dans les animations flash, il faudra attendre un autre article).

Faire des liens explicites :

Un lien explicite est une mise en valeur de celui-ci pour ne pas le confondre avec le texte. Personnellement, je conseille d’avoir des liens d’une couleur différente et bien contrastée par rapport au reste du texte, soulignés  et déssoulignés au survol de la souris sur le lien pour bien marquer l’interactivité.

Mais un lien explicite, c’est bien plus. C’est aussi permettre à l’internaute d’anticiper le comportement qu’aura ce lien, aussi, je propose :

  • De bien choisir le texte pour qu’il traduise fidèlement ce qui se cache derrière ce lien
  • Que les liens qui ouvrent dans une nouvelle fenêtre et ceux qui vont vers un autre site soient clairement identifiés
  • Que les liens vers des documents précisent leur type et leur taille.

Lien hypertexte et Référencement :

L’une des règles d’accessibilité* est de faire en sorte que les liens gardent leur sens même détachés de leur contexte (il faut donc d’ores et déjà bannir les fameux liens « En savoir + », « Lire la suite », etc.). D’ailleurs, tout bon référenceur respecte naturellement cette règle. Les liens hypertexte doivent contenir les mots clés utiles à la page de destination.

Le principe du lien hypertexte, est à la base de l’ensemble des algorithmes des moteurs de recherche modernes (Google, yahoo, Bing), et il est hautement recommandé d’en user (voir d’en abuser) en essayant de faire le maximum de liens internes entre les pages de votre site, en gardant bien sur à l’esprit de placer les mots clés de vos pages de destination dans vos textes de liens (ce principe est valable aussi pour les liens externes).

Repérer et corriger les liens cassés :

La règle est évidente mais par forcément simple à appliquer. Il faut repérer et corriger les problèmes de liens cassés qui vous envoient vers la méchante erreur 404. Ce n’est déjà pas facile quand on gère un site Internet, ça devient un vrai casse tête quand on en gère beaucoup plus. Pour cela, l’idéal est d’utiliser un CMS capable de repérer les liens cassés d’un site (comme WebGazelle CMS 2.0 par exemple ;)). Vous pouvez également vous tourner vers Google Webmaster Tools qui vous listera l’ensemble des erreurs d’exploration d’un site Internet.

Faut-il un attribut « title » ? (un petit peu de technique)

Je vois beaucoup de questions se poser concernant l’attribut « title » dans une balise texte <a>. Tuons tout de suite une idée reçue, cette balise n’a aucun intérêt du point de vue du référencement. En revanche, la grande majorité des navigateurs vont afficher au survol du lien une étiquette avec le contenu du « title ». Bien qu’à mon sens son intérêt reste limité, vous pouvez l’utiliser pour rendre plus explicite votre lien et faciliter ainsi la compréhension de son utilité pour les internautes.

Attention, renseigner le title du lien c’est aussi respecter les régles d’accessiblité du site Web, principalement pour les non-voyants.

Références :

* http://www.w3.org/TR/WCAG10/wai-pageauth.html#tech-meaningful-links


Pas de commentaires »

Laissez un commentaire