Recherche vocale et site internet : quel impact SEO ? » Gazelle du Web 

Menu

Comment adapter votre site internet à la recherche vocale ?

16 mai 2018 par Frédérick

Recherche vocale et SEOPourquoi s’embêter à taper sur notre clavier, quand on peut parler à une application comme à un bon copain ? Et un copain très cultivé et très renseigné… Grâce à Google Assistant, Google Now, Alexa (Amazon), Siri (Apple) ou Cortana (Microsoft), la recherche vocale nous permet en effet de gagner beaucoup de temps. Mais pour les sites internet, que signifie cette nouvelle donne ? Quels sont ses impacts sur les résultats SEO ?

 

Disponible sur smartphone, tablette ou via un objet connecté (Google Assistant, Alexa), la recherche vocale est basée sur la reconnaissance vocale, ainsi que sur une bonne dose d’intelligence artificielle et de machine learning. Car pour être efficace, votre assistant virtuel doit non seulement déchiffrer vos paroles, mais aussi comprendre leur sens et apporter une réponse pertinente à votre demande.

 

La position 0 : un atout décisif en cas de recherche vocale

 

Cette réponse peut prendre deux formes différentes :

Elle peut être indirecte. Dans ce cas, une liste de résultats est affichée.
Elle peut être directe. Plutôt que de vous fournir une liste classique de résultats, le moteur de recherche vous donne LA réponse la plus adaptée à votre question. Les réponses directes correspondent à la position 0 (ou « featured snippet ») et peuvent être données sous forme écrite ou vocale.

C’est un des premiers effets de la recherche vocale : sur Google, elle donne fréquemment la vedette à la position 0, sans afficher aucun autre résultat. Cette pratique est également utilisée par la version desktop de Google, mais dans ce cas, le featured snippet est suivi des autres résultats, comme illustré dans l’exemple ci-dessous.

 

Position 0 Google (Featured Snippet)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, les requêtes formulées via la recherche vocale sont davantage basées sur des phrases que des mots clefs. Une évolution notamment rendue possible par les algorithmes Rankbrain et Hummingbird (Colibri), qui ont respectivement développé les capacités du moteur de recherche en termes de machine learning et d’intelligence artificielle. Cet allongement des requêtes a pour conséquence d’augmenter l’importance des mots clefs de longue traîne et de minimiser l’impact des mots clefs principaux. Un audit SEO peut donc être utile pour vérifier que votre stratégie de référencement naturel est bien compatible avec la recherche vocale.

 

Comment adapter votre site internet à la recherche vocale ?

 

Alors, que faire pour ne pas voir la recherche vocale faire chuter la fréquentation de votre site internet ? Voici quelques conseils qui pourraient bien s’avérer décisifs, tant l’utilisation de ce mode de recherche se développe. Selon plusieurs sources, environ 20 % des recherches mobiles sont actuellement réalisées de façon vocale. En 2020, 50 % des requêtes devraient prendre cette forme !

Comptabilité mobile

Les recherches vocales étant majoritairement réalisées sur smartphone, avoir un site compatible mobile est impératif ! L’algorithme Google Mobile Friendly priorise d’ailleurs déjà les sites disposant d’une version mobile ou d’un design responsive. Si ce n’est pas le cas du vôtre, il est grand temps de réagir !

Géolocalisation du site internet

Lors d’une recherche vocale sur smartphone, la localisation de l’utilisateur est prise en compte : même si sa requête est générale (ex : « restaurant japonais »), les résultats sont centrés sur les établissements les plus proches de sa position. Il est donc primordial de bien géolocaliser votre site : via les mots clefs, les mentions légales, les méta données, et en créant votre fiche entreprise sur Google My Business (elle apparaîtra ainsi dans les résultats de recherche et sur Google Maps).

Mots clefs de longue traîne

Pour adapter votre site internet à l’allongement des requêtes, veillez à optimiser les mots clefs de « longue traîne ». Il s’agit notamment des synonymes de vos mots clefs principaux, et des termes appartenant au même champ lexical. Ils génèrent moins de volume de recherche mais sont moins compétitifs. De plus, ils permettent d’attirer une audience plus qualifiée, et donc d’augmenter votre taux de transformation. L’équivalent longue traîne de la recherche « voiture de sport » peut par exemple être « voiture de sport diesel 300 cv toit ouvrant d’occasion ». Pour favoriser naturellement une stratégie de longue traîne, l’idéal est de rédiger des textes de qualité et bien argumentés.

Position 0 de Google

Et pour augmenter le trafic sur votre site grâce à la recherche locale, essayez d’atteindre la position 0 de Google ! Mais la mission est difficile… Présentés sous forme de paragraphe, tableau ou liste, ces résultats ont pour but de répondre précisément à une question. Pour avoir une chance d’y apparaître, créez un contenu adapté : une question claire et sa réponse précise. Privilégiez au maximum les mots clefs de longue traîne, afin de ne pas entrer en compétition avec un trop grand nombre d’outsiders…

 


Pas de commentaires »

Laissez un commentaire