emailing : quelques conseils pour réussir vos campagnes » Gazelle du Web 

Création de sites internet
à budgets maîtrisés

Le Guide de l'Internet de qualité

Campagnes emailing : quelques conseils pour les réussir

Réussir une campagne emailing

Pour faire connaître votre offre, conquérir de nouveaux clients ou encore agrandir un nombre d’inscrits, la mise en place d’une campagne emailing compte parmi les solutions les plus efficaces. Mais comment procéder pour obtenir un bon taux d’ouverture, de clic, de conversion ? Comment limiter le pourcentage de non réception, de désabonnements ? Voici quelques conseils…

 

 
Dans le cadre de la création d’une campagne emailing (ou « email marketing »), on peut distinguer trois étapes clefs : l’identification des objectifs et cibles, la création / mise en page du mail et son envoi en masse. Si l’une de ces étapes n’est pas optimisée, l’efficacité de votre campagne peut se trouver largement réduite….

 

Pourquoi un emailing ? Pour quelle cible ?

 

Se lancer dans une campagne d’emailing sans avoir clairement identifié vos besoins serait une grave erreur. Commencez donc par définir…

  • La cible : professionnels ou particuliers, secteur d’activité, âge…Mais avant d’organiser votre base de données ou d’en acheter une, vous devez déjà savoir dans quelle stratégie globale s’intégrera votre campagne emailing.
    • Si elle s’intègre à une stratégie d’inbound marketing, votre mail devra fournir de la valeur ajoutée à des personnes que vous savez être déjà intéressées par vos produits ou services. Pour savoir comment obtenir ces prospects, vous pouvez lire notre article sur l’inbound marketing.
    • Si elle s’intègre à une stratégie d’emailing classique, votre mail ciblera des catégories de personnes, mais sans se baser sur des interactions préalables.
  • L’objectif : vendre, convaincre, surprendre, informer…
  • Le jour et l’heure d’envoi : ces éléments sont capitaux si vous souhaitez optimiser le taux de lecture de votre mailing.
    • Pour un mailing BtoB, privilégiez bien entendu les jours/horaires de bureau, et évitez les lundis et vendredis, car les débuts et fins de semaine sont souvent synonymes de grosse charge de travail et baisse de concentration. Evitez également les périodes de vacances scolaires et les mercredis, afin d’augmenter les chances de présence de vos destinataires. Au final, il semblerait donc que le mardi et le jeudi soient les jours les plus adaptés !
    • Pour un mailing BtoC, concentrez-vous plutôt sur les horaires et jours de repos : matin, pause midi, soirée et week-end. Vous savez, ces moments où nous flânons volontiers sur le Web…

 

Les ingrédients d’un emailing efficace et convaincant

 

Deuxième étape : la création du mailing. Une création qui nécessite de fines compétences en programmation Web, notamment html. L’objectif est que votre message soit beau, lisible et compréhensible, mais aussi qu’il s’affiche correctement chez tous les destinataires, qu’ils utilisent un client mail (Outlook, Thunderbird…) ou une plateforme Webmail. De nombreux logiciels spécialisés (dont nous parlerons lorsque nous évoquerons l’envoi du mailing) fournissent des modèles personnalisables, pour plus de facilité et de sécurité.

Quelle que soit la solution technique choisie, votre emailing devra être court et parfaitement clair, en s’appuyant sur plusieurs éléments incontournables.

 

Les premiers éléments vus par le destinataire

Titre, preheader (premier élément de texte, qui s’affichera en aperçu sur la plupart des clients mail et Webmails), logo de l’entreprise, phrase d’accroche : ces quatre éléments donneront envie au destinataire de poursuivre sa lecture ou… d’envoyer directement votre mail à la poubelle.

 

Le texte et les images

Ne soyez pas trop gourmands en images ! Un grand nombre d’internautes reçoivent leurs mails sans affichage automatique des images. Il est donc important que votre message soit lisible avant qu’ils n’autorisent cet affichage. Les textes, quant à eux, doivent mettre l’accent sur l’information, afin que votre emailing n’apparaisse pas comme une simple sollicitation commerciale. Scoop, chiffres, statistiques, graphiques, actualité : voilà ce qui plaira à vos lecteurs !

 

Les éléments d’actions

Le but de votre campagne emailing est bien entendu d’amener les destinataires à agir. Votre mail doit donc contenir des données de contact (téléphone, mail…) et un bouton d’appel à l’action conduisant directement sur votre site. Idéalement, ce bouton sera placé au début du message, indiquera clairement sa fonction et sera facilement repérable. Pensez également à intégrer un lien de désabonnement : la loi vous y oblige. Il permet à chaque internaute de demander sa désinscription de votre liste d’envoi.

 

Les éléments de compatibilité

Enfin, il est primordial de permettre à votre mailing de s’afficher correctement sur tous types de terminaux, ordinateur comme tablette ou smartphone. Veillez donc à lui offrir un design responsive ! Et pour éviter toute mauvaise surprise, insérez en fin de message un lien permettant de consulter l’email en ligne, dans un navigateur.

 

Votre mailing doit maintenant arriver à destination…

 

Pour l’envoi de votre mailing, soyons clairs : l’usage de votre propre messagerie, via un Webmail, Outlook ou Thunderbird, est une mauvaise idée, à moins que votre campagne ne s’adresse qu’à une vingtaine de contacts. Au-delà de ce volume, il vous faudra scinder vos contacts en plusieurs envois, tout en risquant fortement d’être sanctionné par votre serveur, pas prévu pour supporter une telle masse de messages.

L’idéal est de faire appel à un prestataire spécialisé, ou d’utiliser un logiciel d’emailing. Les nombreux logiciels et plateformes disponibles sur le marché vous permettront notamment de gérer et trier facilement vos contacts, d’envoyer vos mailings et d’obtenir de nombreuses statistiques concernant chaque campagne, telles que le taux de livraison, le nombre de clics ou de désabonnements. Les principaux logiciels d’emailing : Aweber, Sarbacane, ConstantContact, GetResponse, Smart Focus, Benchmark Email, Cakemail

 

…Sans tomber dans les spams !

 

Le risque majeur, lors de l’envoi d’un mailing de masse, est d’être considéré comme un spam. S’il tombe dans le fameux dossier consacré à ces messages non sollicités, ses chances d’être consulté par le destinataire sont quasi nulles. Ce risque ne peut jamais être complètement exclu, mais il existe tout de même des moyens de le réduire au maximum.

  • Utilisez une adresse d’expéditeur valide, et créée spécialement pour vos campagnes emailing.
  • Utilisez toujours le même nom d’expéditeur, qui doit correspondre au nom de votre société, service ou produit.
  • Evitez certains mots typiques des spams dans l’objet de votre message (gratuit, pas cher, prix, gagnez, promo, offre…), ainsi que les majuscules inutiles, ou encore les points d’exclamations.
  • Indiquez votre adresse postale et votre numéro de téléphone dans le mail.
  • Limitez le recours aux images : surtout pas de grande image globale, et un ratio images/textes donnant clairement l’avantage aux textes.
  • N’ajoutez jamais de pièce jointe à votre mail.
  • Soyez sobre, en limitant les styles utilisés pour la mise en page.
  • Utilisez un code respectueux des normes html.
  • Vérifiez la validité de votre domaine et votre adresse IP d’envoi, afin d’être certain qu’ils n’ont pas été mis sur liste noire par les FAI ou Webmails.

 

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer, et à récolter les fruits d’une campagne emailing réussie !

Laissez un commentaire